Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
wines-world.over-blog.com

wines-world.over-blog.com

Le monde du vin et les vins dans le monde : les appellations, les métiers du vin, en un mot Oenotourisme

Vignoble de France

Régions viticoles en FranceLa vigne a une longue Histoire dans l'Hexagone. Les premières implantations remontent à l'arrivée des colonies grecques, entre le VIIème et le VIème siècles avant J. C. Son développement en France, au cours du temps, à bénéficier de plusieurs facteurs positifs : L'héritage latin, à travers la colonisation romaine, le développement du christianisme sur le territoire, avec l'installation de nombreuses abbayes vigneronnes, mais surtout, des conditions géographiques favorables. En effet, la vigne nécessite un climat relativement chaud, que long retrouve dans 2 zones mondiales : entre les 30ème et 50ème parallèles des hémisphère nord et sud.

La France compte plus de 460 appellations différents, répartis dans 13 régions viticoles principales, ainsi qu'une dizaines de régions de plus petites tailles.

La classification des vins en France

On distingue plusieurs régions viticoles françaises :

Régions principale

AlsaceLanguedoc-Roussillon
ArmagnacProvence
BordeauxSavoie
ChampagneSud-Ouest
CognacVallée de la Loire
CorseVallée du Rhône
Jura 

 

Terroirs de petite taille

Côteaux du LyonnaisNormandie
BugeyLa Réunion
LimousinTahiti
LorraineCamargue
Île-de-France 

 

Terroirs disparus

Bretagne
Nord-Pas-de-Calais
Picardie

 

Elles sont réparties sur 3 types de climats principaux :

Climat océanique : Il se caractérise par une météorologie influencée l'océan Atlantique, tempéré, et un terroir fortement marqué de type bassin sédimentaire.

Climat méditerranéen : Il se caractérise par une météorologie plus chaude, sous influence de la mer Méditerranée. Les températures et le sens des vents dominant sont différents que ceux du climat océanique.

Climat continental : Plus d'influence maritime pour ce climat, qui compte des hivers plus froid.

Les dénominations viticoles :

Les dénominations viticoles en France se distinguent en 2 strates principales : les vins de table et les vins de qualité produits dans des régions déterminées ( VQPRD ).

  1. Les vins de tables ou IGP : La catégorie la plus large en terme de  réglementation, elle est divisée, par les institutions européennes en plusieurs subdivisions. 
    Vin de table des pays de l'Union EuropéenneLe raisin et le le moût d'origine est un mélange provenant de différents pays de l'Union Européenne. Aucun apport étranger n'est permis.
    Vin de table de FranceLe raisin et le le moût d'origine est un mélange provenant exclusivement de France. Aucun apport étranger n'est permis.
    Vin de pays régionalLe raisin et le le moût d'origine est un mélange provenant exclusivement de la région en question. Aucun apport extra régional n'est permis.
    Vin de pays départementalLe raisin et le le moût d'origine est un mélange provenant exclusivement du département en question. Aucun apport extra départemental n'est permis.
    vin de pays local  (coteaux - lieux-dits - ...)Le raisin et le le moût d'origine est un mélange provenant exclusivement du lieux en question. Aucun apport externe au lieu n'est permis.
    Les cahiers des charges larges que ceux des AOC, notamment en termes de cépages utilisables. Comme pour les AOC, l''organe certificateur est INAO, et chaque IGP sont contrôlées par un organisme d'inspection viticole, et géré par un syndicat ou organisme de défense et de gestion.
  2. Les Appellations d'Origines Contrôlées (AOC) : Cette dénomination des autorités française est reprise par les textes européens sous la forme Appellations d'Origines Protégées (AOP). Aucune AOP ne peut être promulguer par l'Europe, s'il n'y a pas eu l'accord d'une AOC antérieurement. Elles font l'objet de cahier des charges, plus strictes que ceux des Vins de Table et IGP, dans en terme de zones de cultures et de productions, de méthodes de productions et de cépages utilisables. L'organe certificateur est INAO (comme pour tous types de produits bénéficiant d'une AOC), et chacune d'entre elles sont contrôlées par un organisme d'inspection viticole, et géré par un syndicat ou organisme de défense et de gestion.

Un vigneron peut respecté l'un ou l'autre des 2 types de réglementations, et souvent peut produire les deux types de vins, s'il dispose de parcelles habilités pour les AOC et d'autres non. Très souvent, ses méthodes de productions étant strictement les mêmes dans les deux cas, sa possibilité de produire en AOC, ou IGP est déterminé par le choix des cépages utilisés. Il suffit de l'utilisation d'un cépage non admis au niveau du cahier des charges des AOC, pour que le vin soit classé en IGP. Sur ce principe, on ne peut donc considéré les IGP comme des "sous-produits" des AOC, sur la simple présence ou non de tel ou tel cépage ! Le travail du viticulteur étant aussi important et respectueux dans les deux cas.

En savoir plus :

  • Les différents cahiers des charges sont consultables sur le site de l'INAO.

 

(à suivre prochainement : Pages sur les différentes régions viticoles françaises)

Partager cette page

Repost 0